FAIRE SOI-MÊME SON ISOLATION DE COMBLES PERDUS ?


Réaliser soi-même son isolation de combles perdus, est-ce une bonne idée ?


L'isolation des combles, l'un des métiers du bâtiment les plus simples. Tout du moins c'est que s'imagine la majeur partie des gens qui souhaitent isoler leur interieur. Cette tâche fût souvent confiée aux couvreurs, aux plaquistes, aux charpentiers et souvent réalisée par le client lui même, que ce soit sur une maison neuve ou en rénovation . Ce qui explique qu'il y ait tant d'isolations de combles de maisons à refaire à ce jour , et tant de déperditions thermiques ou pertes d’énergie dans nos foyers.


Les avantages et les inconvénients de faire soi-même des travaux d'isolation de combles


Le premier avantage, c'est le prix, enfin c'est ce qu'on s'imagine. Vous allez voir ce n'est pas si simple.
L'isolation de combles perdus se décompose principalement en 2 étapes cruciales que sont le retrait de l'ancienne isolation, souvent posée au dessus du solivage, et le soufflage du nouveau matériau après la préparation du comble en question. Le point important à préciser, des aides sous forme de prime sont allouées pour la rénovation énergétique de votre maison. Ce qui rend la partie mise en œuvre de l'isolant quasiment intégralement subventionnée. En revanche, il est vrai que l'enlèvement des anciens matériaux ne bénéficie pas des même aides.
Le meilleur compromis pour faire des économies est de privilégier le retrait de l'ancien isolant par ses propres soins et de faire faire les travaux par un professionnel RGE pour la partie mise en œuvre. Le devis sera plus doux, il y aura donc un gain significatif sur le prix.

Les travaux manuels sont pour beaucoup d'entre nous une véritable passion et rénover sa maison soi même apporte une certaine satisfaction. L'avantage de faire soi même son isolation de combles perdus est aussi d'avoir l'occasion d'apprendre un métier peu connu et de se poser des questions qu'on a rarement le temps de se poser, comme ; dois je poser en rouleaux , panneaux ? en vrac ? plutôt sous la toiture lors d'une isolation en rampants? plutôt sur le solivage ? Plutôt mettre en œuvre de la laine de verre, de la laine de roche, de la fibre de bois, de la ouate de cellulose ? Comment me protéger de la chaleur ? Et comment ne pas avoir trop de déperditions thermiques ? En passant par l'épaisseur  que je dois installer, et surtout qu'elles vont être les économies que je vais faire ? Le plaisir a ses limites ! Ce métier n'est pas des plus agréables, se faire aider d'un professionnel pour faire isoler ses combles perdus apporte un certain confort.