COMMENT BIEN ISOLER SES COMBLES PERDUS ?


Les principales déperditions thermiques de votre logement


Les principales déperditions thermiques se font par la toiture, étant donné que la chaleur monte. La chaleur produite dans votre logement par votre chauffage s'échappe principalement par votre toit, ce qui nuit à votre confort. Il est important de préciser que 30 % de la chaleur s'échappe par les combles perdus, 20 % par les fenêtres, 20 % par les murs, 20 % pour l'air renouvelé et 10 % par le sol.
En conséquence, la priorité en matière de travaux d'isolation, c'est les combles perdus de votre maison pour faire des économies d'énergie.


Quelles peuvent être les causes d'une mauvaise isolation de combles perdus ?


  • 1ère cause : le choix des matériaux

Que votre charpente soit une traditionnelle ou une fermette, l'espace entre chaque pièce de bois est surement comblé par un ancien isolant type laine de verre, ouate de cellulose ou d'autres isolants marginaux comme le chanvre ou la laine de bois. Ces matériaux peuvent être mis en œuvre en vrac ou en rouleaux de laine de verre, bien qu'ils soient conçus pour des travaux d'isolation en combles aménagés ou aménageables.
 

  • 2ème cause : l'épaisseur de l'isolant dans les combles

L'épaisseur est bien souvent la principale raison de la déperdition thermique. Un défaut d'épaisseur de laine qu'elle soit de verre, de bois ou de ouate de cellulose entraîne une perte d'énergie considérable. L'isolant a bien trop souvent été mis en œuvre sur une épaisseur entre 15 et 20 cm, ce qui représente moins de la moitié de ce qu'il faudrait mettre en place dans les combles pour les isoler avec un matériau de qualité type laine de roche, par application en vrac. Par conséquent, un défaut d'épaisseur d'isolant dans les combles d'une maison a un impact sur le confort, sur les déperditions énergétiques et sur le prix de votre chauffage.
 

  • 3ème cause : la mise en œuvre de l'isolation

La technique de mise en œuvre de l'isolation dans les combles peut avoir de grandes conséquences. Par exemple, si l'isolant en laine de verre, en ouate de cellulose ou en chanvre a été posé en rouleaux ou en panneaux sur la charpente, et non sur le sol, qui est en réalité le plafond de votre maison, ces travaux laissent circuler l'air entre l'isolant et votre plafond, créant un espace rempli d'air favorisant les déperditions thermiques.
Un pare vapeur posé du mauvais côté, peut lui aussi créer un point de rosé dû au choc thermique.
Certains combles perdus ont été isolés sous la toiture à l'aide de panneaux ou de rouleaux, cette technique d'isolation des combles est catastrophique. La chaleur remplit d'abord l'espace des combles avant de partir par les murs du pignon. Ce qui nuit aussi à votre confort.